MASS

CHORÉGRAPHIE
Pierre Pontvianne

INTERPRÉTATION
 
Jazz Barbé, Laura Frigato
Florence Girardon, Mathieu Heyraud

Catherine Jodoin, David Mambouch, Marie-Lise Naud

CONCEPTION SONORE
Pierre Pontvianne
CRÉATION TEXTE
David Mambouch
CRÉATION LUMIÈRE
Valérie Colas
CRÉATION DÉCOR
Pierre Treille

Durée envisagée : 1h

PRODUCTION
compagnie PARC

COPRODUCTION

Le Dôme Théâtre à Albertville / Théâtre du Vellein à Villefontaine / CCN de Ballet de Lorraine (Accueil studio 2017-2018) / Atelier de Paris CDCN  / Cie Maguy Marin
RÉSIDENCE
Le Pacifique | CDCN de Grenoble / RAMDAM, UN CENTRE D’ART
avec le soutien du CCN de Rillieux-la-Pape-Direction Yuval Pick pour le prêt de studio.

CALENDRIER

28 et 29 septembre 2018
RAMDAM, UN CENTRE D'ART - FR
17 et 18 octobre 2018
CDCN Atelier de Paris - FR
8 novembre 2018
Scène conventionnée danse - Dôme théâtre Albertville - FR

16 janvier 2019
Scène Régionale - Théâtre du Vellein - FR
30 et 31 janvier 2019
CDN - Comédie de Saint-Etienne- FR
26 et 27 août 2019
Les Brigittines - Festival international - BL

16 janvier 2020
Théâtre La Pléiade - Festival Ecoute - Voir - FR
28 janvier 2020
Scène Nationale Le Volcan - Festival Pharenheit - Le Havre -FR
14 mars 2020
Maison de la Danse de Lyon - Festival Sens dessus-dessous- FR
18 au 20 mars 2020
Théâtre des Abbesses - Théâtre de la Ville de Paris - FR


 

« Le geste et le mot peuvent-ils cohabiter dans une relation fusionnelle et potentialiser leurs ressources et leurs différences de nature et d’effet ? Pierre Pontvianne en donne une réponse originale et percutante.

Tandis qu’un comédien décrit de façon exhaustive une fresque humaine sous un angle chaque fois différent, les danseurs en figurent sans les incarner tous les personnages, selon une partition complexe et envoûtante.

Le tableau est intemporel et parle de la représentation populaire de la mort dans les danses macabres, les cérémonies où s’agrègent groupes, familles et foules.

Issus de collisions fortuites ou calculées entre la matière du discours et celle du mouvement, des liens s’établissent entre la danse et le discours démultipliant leurs relations...

Un enjeu qui fait de MASS un objet très particulier. » 


Patrick Bonté

La première de MASS a lieu les 17 et 18 octobre 2018 au CDCN / Atelier de Paris
Avant-première prévues les 28 et 29 septembre 2018 à Ramdam, un centre d’art.

Can gestures and words cohabit in a fusional relationship that augments their potential resources and inherent qualities as well as the effect they create? Pierre Pontvianne gives an original and striking response to this question.

In a complex and spellbinding score an actor gives a thorough account of a human tableau, each time from a different angle while the dancers participate without incarnating all the characters.

The tableau is timeless and depicts the popular representation of death found in macabre dances, ceremonies involving groups, families and crowds.

Resulting from either fortuitous or calculated collisions between the content of discourse and that of movement, connections are established between the dance and discourse that multiply their relationship.

It is a system that makes MASS a very particular kind of object.

Patrick Bonté

Make a free website with Yola